La France et ses colonies

Instruction géographique, économique et ethnographique du territoire français entre 1930 et 1960 au travers des films de la Cinémathèque Centrale de l’Enseignement Public

En 1920, et jusqu’au début des années 1960, la géographie de la France comptait ses colonies. Le territoire était pour les élèves des classes un territoire aux frontières multiples, aux ressources riches et parfois exotiques, permises par des climats dont ils ne pouvaient pas faire l’expérience ni comprendre des répercussions. Les traditions, au Maghreb, en Afrique Occidentale Française ou en Afrique Équatoriale française, n’avaient rien à voir avec les traditions répandues en métropole, et les voyages, à cette époque, étaient rares, voire impossibles pour la plupart des français.

À partir des années 1930, la Cinémathèque Centrale de l’Enseignement Public a acquis et fait circuler de nombreux films concernant la Tunisie, l’Algérie, le Maroc, l’Afrique occidentale ou équatoriale française, sur Madagascar ou les Antilles. Les films sont de nature variée et répondent à différentes catégories de disciplines scolaires : des films classés dans « géographie » ou « économie » s’intéresseront davantage au relief et aux ressources naturelles offertes par chacun des territoires, les films classés dans « arts et techniques » témoignent des techniques artisanales traditionnelles des différents pays (la poterie ou les arts du verre par exemple), alors que des films à sujets « ethnographiques » auront pour but d'exposer la manière de vivre des peuples autochtones. D’autres films décrivent ces territoires en ce qu’ils ont de français, présentant la démographie, l’architecture urbaine héritée d’Haussmann, le « progrès » des machines automatisées de l’industrie française, les infrastructures mises en place par la colonisation, les modes de vie. D’autres encore, traitant par exemple de sujets médicaux, prennent l’Afrique du Nord ou subsaharienne comme exemple, mais ne discutent pas nécessairement du territoire en tant que tel.

Ces films sont le reflet d’une époque. Ouverture sur le monde pour les enfants auxquels ils étaient destinés, base d’une instruction en matière de sociologie ou de géographie, les films peuvent aujourd’hui être vus comme des témoins de la politique de la IIIe République et son héritage. Après les décolonisations, dans le courant des années 1950 jusqu’au début des années 1960, les productions de ce type de film de sont faites naturellement beaucoup plus rares et la plupart des films jusqu’alors en circulation sont sortis des catalogues les années suivantes. Certains d’entre eux sont devenus caduques avec le changement de statut des territoires décolonisés ; d’autres ont été remplacés par d’autres films sur d’autres sujets jugés plus importants. Les films produits encore sur ces mêmes régions s'intéressent davantage à ces territoires pour leur géographie ou leur patrimoine architectural et culturel : aux films sur l'histoire des sites emblématiques comme les sites antiques d'Egypte ou d'Algérie s'ajoutent aussi quelques films de publicité cédés à la Cinémathèque qui donnaient aux élèves français une vision idyllique des Antilles ou de Madagascar.

Le fonds actuel de la CCEP comprend des films datant de catalogages de différentes époques, et propose donc de nombreux films diffusés entre les années 1930 et 1960 dans les écoles. L’occasion d’un projet de recherche CollEx-Persée intitulé "KINOPEDIA -  Repenser les images du passé pour une pédagogie du présent" a permis la numérisation de l’ensemble des films du fonds concernant les zones géographiques de l’ancien espace colonial français. Cela permet aujorud'hui de donner une vision large des méthodes d’instruction de l’époque, à l’heure où le film pédagogique était considéré comme un outil utile pour défendre les valeurs républicaines et universalistes de la patrie – tout en s’inscrivant dans le contexte idéologique de l’époque.

Une collection diversifiée, surprenante et instructive à parcourir dans les pages de la bibliothèque numérique de la Sorbonne Nouvelle.

- La page CollEx-Persée du projet Résidences CollEx "KINOPEDIA, Repenser les images du passé pour une pédagogie du présent"

- Un carnet de recherche KINOPEDIA a été développé à l'occasion de cette résidence, rassemblant des articles problématisant le corpus

 

 

Voir tous les films du corpus Kinopedia